Vote de confiance?

Il faut bien se rendre à l’évidence de l’inutilité totale du fameux vote de confiance. Un argument de plus pour les tenants d’une nouvelle constitution… Et qui pourrait leur donner tort?

Le vote de confiance, encore plus quand il est demandé par l’exécutif, n’est aujourd’hui qu’un simulacre de démocratie. En effet, on demande ni plus ni moins à des députés de mettre leur job dans la balance! Voter pour, c’est s’assurer de maintenir sa sinécure. Voter contre, c’est prendre le risque d’une dissolution et de ne pas être réélu. Je ne parle pas de ceux qui votent blanc, car c’est le summum de l’hypocrisie, une façon de marquer sa « différence » sans prendre le moindre risque! Le dessin de Charlie Hebdo m’a autant fait rire qu’il a pointé avec justesse l’imposture des frondeurs, qui restent malgré tout des moutons du socialisme!

Dans ce contexte où la gamelle passera toujours avant les convictions de façade, une véritable confiance ne peut être accordée que par le peuple, et non par les rentiers du système politique!

Il est amusant de ressortir des cartons les propos de Hollande lui-même, dans un ouvrage de 2006, où il vantait et promettait un exercice de vérification démocratique à mi-mandat et assurait d’en tirer toutes les conséquences… Mais ça c’était avant! Aujourd’hui, l’exécutif s’accroche au pouvoir comme une moule s’accroche au rocher, au prétexte unique du choix des français en 2012. Une façon cynique de dire à la majorité des français déçus et désespérés: « Tu as signé… Tu vas en chier… Jusqu’au bout »!

Une seule chose est sûre: Si c’était les français qui avaient voté la confiance, comme ce devrait logiquement être le cas, Valls et son équipe de bras cassés seraient au chômage à l’heure qu’il est! Et si Hollande était un homme de parole, il partirait sans délai!

Au lieu de cela, au mépris des sondages, au mépris du peuple, toute cette clique va continuer à saborder la France, « légitimée » par ce qui n’est que la confiance de l’entre-soi… Les « sans-dents » attendront 2017!

Publicités

Dernière tendance de la boboïtude : La cause palestinienne !

Tout le monde connait nos sacrosaints bobos, et leur prévisibilité. Tels des caricatures, ils s’engouffrent tête baissée dans tous les combats, tant qu’il y a profusion d’émoi larmoyant à la clef. Les ingrédients sont simples. Il faut une veuve, un orphelin et le tour est joué ! Aussitôt, relayés par des politiques aussi populistes qu’opportunistes, ainsi que par des journalistes passés maitres dans l’art de la police de la pensée, nos joyeux drilles imposent à tous leur vision pleine d’excès et de raccourcis. Ainsi, toute cette nomenklatura bien ancrée à gauche, comme il se doit, distille sans complexe et sans retenu son idéologie angélique sur les sans-papiers, les roms, le racisme, l’immigration, les hordes fascistes qui envahissent le pays, le genre théorisé et j’en passe. Leur dernière trouvaille est le soutien inconditionnel à la cause palestinienne.

Il faut dire que nos pitres de la pensée unique prédigérée par les philosophes autoproclamés du boulevard Saint-Germain ne sont pas à une incohérence près. Ils aiment les quartiers populaires, mais uniquement dans des lofts ultra sécurisés. Ils votent à gauche, voire à l’extrême gauche, mais vivent de rentes. Ils sont très écolo, mais apprécient les charmes du 4×4 urbain. Ils sont fiers de leurs amis homos, mais préféreraient une relation plus emprunte de normalitude pour leur progéniture. Ils dénoncent le réchauffement climatique, mais leurs vacances aux Seychelles explosent leur empreinte carbone. Et aujourd’hui, tendance grandissante, ils combattent l’antisémitisme, mais soutiennent une organisation terroriste qui a juré la mort d’Israël… Ce pourrait être un sketch. Mais non… C’est aujourd’hui, en France, et c’est la triste réalité de cette pseudo élite qui entend guider la populace sur la voie de la raison ! Et il n’y a personne pour trouver que le bouchon est poussé un peu loin ? Bien sûr que non ! Même François Hollande, Président par hasard, revient sur ses premières déclarations qui reconnaissaient logiquement à Israël le droit légitime de se défendre face à des attaques terroristes, pour maintenant gommer la notion de terrorisme et introduire dans le débat l’idée d’une disproportion entre les forces en présence… Le pauvre homme ! Son début de quinquennat est une telle succession d’annonces fracassantes et de reculades immédiates, que plus personne ne fait attention à ses stériles piaillements. Mais la chose est grave ! Très grave ! Notre Président par accident réfute donc publiquement le classement du Hamas comme organisation terroriste par le Conseil de l’Union Européenne et la majorité de la communauté internationale. Oups !

Les politiques et les médias, qui cèdent à l’immédiateté de la réaction semblent oublier l’essentiel. Depuis 1947, le jeune État d’Israël, est entouré d’États ouvertement hostiles qui financent à coups de milliards de dollars toute forme de résistance à l’État Juif sur son propre sol. États hostiles et résistance qui ont affirmé à plusieurs reprise au fil du temps vouloir chasser (tuer) tous les Juifs de Palestine et voir disparaitre l’État d’Israël. Certains tiennent aujourd’hui encore ces propos, à l’instar du Hamas. Telle est la réalité, factuelle et indiscutable.

Dans ce contexte, on peut se demander ce qui motive le grand émoi politico-médiatique à l’égard de ceux que l’on nomme à tort les Palestiniens… C’est le noble pacifisme qui officiellement guide leur action. A qui mieux mieux brandira la paix en étendard ! Ironie, ce sont ces mêmes pacifistes et leurs intentions qui ne dépassent jamais le stade des mots, des symboles et des principes, qui ont lâchement livré la France au nazisme il y a pas si longtemps que cela… Toute cette clique ignare et inculte ferait bien de regarder un peu l’histoire avant d’importer ce conflit et de contribuer à mettre le feu aux rues des grandes capitales du monde civilisé !

Tordons donc le cou à quelques idées nauséabondes sur lesquelles repose la désinformation abondamment relayée, car toute présentation de la situation sciemment décorrélée de son contexte global n’est au mieux que de la vile propagande… Au pire le nouveau visage de l’antisémitisme !

Le Hamas et le Fatah représentent la résistance et le peuple palestinien ? FAUX ! Ces deux organisations n’ont aucune légitimité politique à représenter la population palestinienne. Leur désignation est assimilable aux élections de Corée du Nord ! Elles sont des minorités qui utilisent la terreur pour tenir sous leur coupe la majorité du peuple palestinien qui aspire à vivre en paix avec Israël. Terreur qui se caractérise notamment par la prise en otage de la population, puisque les terroristes se cachent lâchement en son sein, la transformant en bouclier humain. Dès 1947, cette résistance qui a porté de nombreux noms s’est systématiquement opposée à toute solution pour sortir du conflit, préférant toujours la voix de la bombe au dialogue. Pour créer les conditions de la paix, il faut être deux. Israël a toujours été le seul à accepter spontanément de s’asseoir autour de la table des négociations et à faire des concessions.

Israël n’a jamais respecté le plan de partition ? FAUX ! Dès les premières heures de sa création, l’État d’Israël a du se défendre face aux attaques et menaces contre lui. C’est uniquement en appliquant des mesures de défense qu’Israël a annexé des territoires pour les sécuriser et les pacifier. Israël, en gage de bonne volonté, a d’ailleurs restitué des territoires, qui se sont immédiatement transformés en foyers de terrorisme, sous l’égide du Hamas et du Fatah. Ce sont ces deux organisations qui ont toujours nié le plan de partition et qui sont prêtes à le combattre dans un jusqu’au-boutisme clairement affiché et revendiqué.

Israël impose un embargo total à la bande de Gaza ? FAUX ! Seul le matériel militaire est soumis à embargo. Pour tout le reste, notamment pour les denrées alimentaires et la santé, il n’y a pas d’embargo mais un simple contrôle, assimilable à un banal contrôle douanier. C’est vrai aussi que les produits de première nécessité sont rares, tant le Hamas préfère dépenser des milliards en roquettes plutôt qu’en aide à la population et en infrastructures ! Il en est de même pour les personnes, qui peuvent circuler librement dès lors qu’elles ont les documents requis nécessaires, comme partout dans le monde où des règles plus ou moins strictes s’imposent à tous.

Les répliques d’Israël sont disproportionnées ? FAUX ! S’il est vrai qu’Israël dispose d’une armée structurée et puissante, doit-elle pour autant, sur ce simple critère, renoncer à se défendre ? Cette idée est particulièrement ridicule ! Par exemple, les forces Françaises au Mali étaient supérieures à celles des terroristes, et personne n’a remis en question la légitimité de l’action. Il en est de même pour Israël, qui est totalement légitime à se défendre face au terrorisme, quelle que soit la puissance supposée de son armée. Notons au passage, que Tsahal informe la population concernée et observe un délai de prévenance avant ses attaques pour éviter de toucher des civils innocents. S’il y a des victimes, c’est juste parce que le Hamas ne laisse pas le choix à la population. Soit ils périssent sous les bombardements israéliens, soit ils sont massacrés par les milices du Hamas !

Il apparait donc plus clair que la population palestinienne n’a jamais été victime de l’État d’Israël, mais uniquement de la poignée d’extrémistes décérébrés du Hamas et de ses soutiens.

La sortie du conflit passe par un soulèvement du peuple palestinien contre son réel tortionnaire qu’est le Hamas. Mais comme nous l’ont montré les fameux printemps arabes, ces populations sont plus enclines à implorer que l’occident mène la révolution à leur place plutôt que de prendre les armes elles-mêmes ! Et pour quel résultat ? La communauté internationale a contribué à l’instauration d’hivers islamiques partout où elle est intervenue ! Le soutien à peine masqué de Hollande et total de nos bobos à la « cause palestinienne » est dans la même veine une reconnaissance pleine et entière de l’obscurantisme de l’islam radical ! Peu importe la couardise des populations ! Israël se fera une joie de défendre le peuple palestinien pacifique et désireux de vivre en paix contre son bourreau de toujours ! Il suffit d’avoir le courage de demander… La haine du Juif restera-t-elle la plus forte ? La dimension religieuse instrumentalisée supplantera-t-elle toujours la voie politique ?

Nos courageux chevaliers blancs de la paix seraient plus avisés de cesser de mettre de l’huile sur le feu en soutenant la haine, le terrorisme et l’antisémitisme ! Si la communauté internationale veut aider dans cette affaire compliquée, qu’elle laisse Israël mener les opérations locales légitimes, et qu’elle commence par s’occuper sérieusement des soutiens financiers et logistiques du terrorisme dans cette partie du monde ! Parions que si le Hamas était privé du moyen de s’armer, la désescalade serait immédiate !

Sauf que si notre sinistre bobo n’a plus un cadavre d’enfant à agiter au journal de 20 heures pour faire pleurer dans les chaumières, sa belle motivation est réduite à néant !

Alors, avant de gonfler les nombreux défilés pro palestiniens qui sont programmés, réfléchissez un peu ! Apporterez-vous votre soutien implicite au terrorisme ? Répondrez-vous à l’appel des trotskistes du NPA qui ne rêvent que de s’unir aux jeunes désœuvrés des banlieues pour mettre la France à feu et à sang ? Vous laisserez-vous lobotomiser par l’idéologie de l’angélisme ambiant ? Serez-vous à votre niveau un catalyseur de l’antisémitisme ? L’histoire ne vous a-t-elle rien appris ?

Hollande «bashing» ?

En perpétuel manque d’inspiration, les socialistes, ministres en tête, s’inquiètent des conséquences du Hollande «bashing» sur la dimension de la fonction présidentielle ?! (Le Figaro)

Suis-je la seule à trouver ce nouvel émoi de la gauche aussi ridicule que déplacé ?

Décidément, les socialistes ont la mémoire courte !

Ils ont déjà oublié qu’ils sont les créateurs du genre. Ce sont bien eux qui, faute de pouvoir mener une opposition crédible, ont instrumentalisé ce que l’on a appelé à l’époque le Sarko «Bashing». Le phénomène a même été porté à son paroxysme lors de la dernière campagne présidentielle, toujours pour masquer leur inconsistance politique et l’absence de programme du candidat Hollande. Les socialistes qui ont littéralement dressé la population à la haine d’un homme, ont même essayé de faire perdurer le phénomène pour tenter de faire porter par Sarkozy le chapeau des errements du début de quinquennat de Hollande.

N’en déplaise aux chantres de l’émoi de circonstance du jour, la droite ne mène aucune campagne de Hollande «Bashing» ! C’est inutile, tant Hollande est doué pour se mettre seul dans la situation où il se trouve…

L’opposition ne peut que constater l’échec total de Hollande et de sa politique. Et les français ne sont pas dupes. Ils voient de leur propres yeux, sans être instrumentalisés ou téléguidés, que le chômage bat chaque mois le record historique du mois précédent, que leurs impôts explosent, que le déficit ne cesse de croitre, que les entreprises ferment les unes après les autres, que leur pouvoir d’achat est réduit à peau de chagrin, que les réformes dites sociétales clivent la société et font monter les extrémismes, que la politique menée est passéiste, que l’orgueil idéologique des socialistes et de Hollande rapproche chaque jour la France de la Grèce…

Quand le Sarko «bashing» n’était qu’un outil électoraliste créé par le PS, le Hollande «bashing» n’est que le cri spontané et bien naturel du peuple de France face aux souffrances quotidiennes et grandissantes qu’il endure !

Si la fonction présidentielle en souffre, l’actuel locataire de l’Elysée en est le seul et l’unique responsable ! Son niveau de popularité, inversement proportionnel à la courbe du chômage, en est l’illustration flagrante.

L’image de la fonction présidentielle est au niveau ou Hollande et les socialistes l’ont abaissé. C’est un fait !

Les postures de M. Valls et le simulacre de haut-le-cœur des ministres n’y changeront rien ! Reléguer Sarkozy sur un strapontin loin des caméras lors des cérémonies du D-Day non plus… Tout simplement parce que la France coule ! Les français attendent autre chose que de la mesquinerie ou qu’une campagne de communication !

Les français veulent un autre Président, et la dimension présidentielle qui va avec !

N’hésitez plus… Rendez service à la France et aux français… Partez M. Hollande !

Le PS persiste et signe !

Ridiculisé par l’affaire des écoutes de Sarkozy, on aurait pu penser que le PS lève le pied dans sa sinistre campagne de manipulation électoraliste… Mais non! Il s’entête dans sa traque acharnée. Il s’enfonce même un peu plus chaque jour, à coup de petites phrases assassines, qui ne font que démontrer la curée politico-médiatique organisée depuis Solferino, ses officines et l’Élysée. Jamais, dans l’histoire de la cinquième république, l’exécutif n’aura à ce point décrédibilisé, l’action politique et l’appareil d’État!

Et pourquoi?

Parce que Hollande a été élu sur un concours de circonstances! La défection de DSK, qui nous a tout de même évité que l’Elysée devienne un lupanar, a propulsé ce pitre à une fonction pour laquelle il n’était pas préparé, et pour laquelle il n’a pas les épaules.

Parce que Hollande personnifie l’imposture! Sans programme et sans vision, les promesses farfelues du candidat Hollande sont déjà toutes abandonnées ou reportées… après 2017!

Parce que Hollande est un négationniste! En permanence hors de la réalité, il a nié la crise gérée avec succès par Sarkozy comme le souligne le rapport de la CDC présidée par un… socialiste. Confirmant au passage, au mieux sa mauvaise foi, au pire son amateurisme.

Parce que Hollande a été le candidat de la haine! Ses équipes, conscientes de son inconsistance patentée, n’ont eu d’autre choix que l’axe unique de la détestation de Sarkozy! Et c’est toujours la seule constance de Normal 1er.

Parce que Hollande n’a pas de majorité! Les alliés improbables qui ont contribué à son élection, ont tous affiché, au lendemain du second tour, leurs différences, leurs volontés d’imposer des choix par le chantage.

Parce que Hollande est aveugle! Le monde entier lui montre la direction, le FMI, la BCE, l’UE, la CDC, la BdF, les agences de notation, l’Allemagne, Le Royaume Uni, les Etats-Unis… Mais comme on dit «Quand le sage montre la lune, le sot regarde le doigt».

Parce que Hollande est passéiste! Ses seules références sont Mitterrand et Jospin, dont il s’emploie à reproduire soigneusement toutes les erreurs et tous les échecs, au nom d’un dogme socialiste éculé.

Parce que Hollande est sourd! Il refuse d’entendre le peuple qui par millions manifeste, désapprouve et souffre de sa politique décousue et insensée.

Parce que Hollande s’est entouré d’une équipe à son image! A commencer par le provincial endimanché qu’il a choisi comme Premier ministre, qui brille par son manque de poigne et de charisme. Suit un aréopage d’égos surdimensionnés, dont l’incompétence avérée n’a d’égal que leur opportunisme très intéressé.

Parce que Hollande est un diviseur! Sa vision communautariste de la mémoire, alors qu’il faudrait qu’elle soit universaliste, conduit à l’explosion de l’antisémitisme, du racisme et du clivage profond de la société.

Parce que Hollande est un opportuniste! Ce trait de sa personnalité caractérise l’ensemble de son parcours politique. Peu importe la France et les français, son action n’est tournée que vers sa personne.

Parce que Hollande est machiavélique! A l’instar de son mentor Mitterrand, dont il n’est qu’une pale contrefaçon, il donne de la visibilité au FN pour affaiblir la droite républicaine.

Parce que Hollande haït les valeurs historiques et culturelles qui ont façonné la France! Il s’emploie à déconstruire la famille, projette de remplacer l’éducation par le conditionnement idéologique, renie l’héritage catholique de notre civilisation et satisfait les revendications antirépublicaines de communautés religieuses minoritaires.

Parce que Hollande exècre la réussite! Il ne cesse de mettre des bâtons dans les roues à toute forme d’entrepreneuriat. Ainsi, il a mis à mort le régime de l’auto entreprise, il stoppe net le développement du marché des VTC, il taxe les entreprises comme jamais elles ne l’ont été.

Parce que Hollande ne sait pas compter! Il tente de faire baisser le chômage, en finançant de faux emplois précaires, sur un déficit qu’il explose littéralement, pensant qu’il est sans limite.

Parce que Hollande est socialiste! Il a placé tous ses fidèles laquais, ses proches, ses amis, leurs enfants, ses alliées et ses ex au terme d’une incroyable chasse aux sorcières, comme jamais le France n’en a connu. Et quand les postes n’existaient pas, il les a créé, comme pour Jospin.

Parce que Hollande est un panier percé! Il est incapable de faire les économies nécessaires et cède à tous les caprices des fonctionnaires et de leurs syndicats. La distribution électoraliste bat son plein.

Parce que Hollande est mou! Il est incapable de trancher dans le vif et cultive une position ultra consensuelle mortifère, pour ne fâcher personne, qui consacre l’immobilisme.

La liste pourrait continuer à l’infini, tant l’homme qui fait actuellement fonction de Président en France a de qualités! Et puis mon propos n’est pas de vous miner un peu plus le moral. La gauche s’en charge très bien, quotidiennement, et avec une telle constance!

Simplement, on comprend mieux, au regard de ce qui sonne déjà comme un bilan, la motivation de la chasse à l’homme que les «forces de progrès» pratiquent sans aucune retenue. Ils doivent à tout prix masquer l’échec total de 20 mois de présidence Hollande. Allumer des contrefeux pour que l’on cesse de parler du chômage qui chaque mois bat le record historique du mois précédent. Faire diversion pour faire oublier un temps la pression fiscale insupportable qui pèse sur les français. Entretenir le brouillard pour cacher la vertigineuse explosion de la délinquance, conséquence directe d’une réponse judiciaire angélique.

Et parce que Hollande sait quand même faire preuve d’une certaine forme de réalisme. Il sait que si l’élection présidentielle avait lieu aujourd’hui, comme un autre illustre socialiste dont on avait pu juger l’action, il ne serait pas présent au second tour!

Toute cette clique malfaisante est donc prête à tout pour éviter la sanction qui lui pend au nez lors des élections municipales et européennes à venir. Alors, tout ce que la gauche connait de serviles soldats, ressort sa recette haineuse. L’anti-sarkozysme est poussé à son paroxysme. Des vieilles affaires sont agitées, même celles qui ont déjà été jugées et qui ont blanchi Sarkozy. De nouvelles affaires sont inventées à un rythme effréné qui ne semble plus choquer personne. La cible s’élargit aux cadres de l’UMP et à tous ceux qui représentent un risque. Le pot-au-feu de la manipulation est alimenté en permanence… Accusations, sous-entendus, amalgames alambiqués, calomnies sont bruyamment relayés et attisés par une presse quasi aux ordres! Et peu importe, si pour arriver à leurs fins, ils doivent s’asseoir ouvertement sur ce qu’il reste d’indépendance à une justice déjà bien politisée. Tant pis! La République exemplaire de «Moi Président…» ne verra jamais le jour. L’heure est à sauver les meubles coûte que coûte.

Sauf que les français ne sont plus dupes. S’il devait y avoir une once de vérité dans tout cela, peut-être qu’elle aurait fini par éclater depuis longtemps. Non!?

Après des années d’enquêtes… Rien! Près d’un ans d’écoutes téléphoniques… Rien! C’est à se demander si les enquêteurs, les juges et toute la machine judiciaire n’est pas peuplée que de sombres crétins incompétents! Cahuzac est tombé en quelques mois, comme un fruit mur, dès le début des investigations. Mais là, avec tout ce temps, toute l’énergie, et tous les moyens déployés par des troupes fanatisées et plus que motivées… Rien! Sarkozy est toujours debout!

Qu’importe le ridicule qui en découle pour la classe politique toute entière. Le PS persiste et signe. Il faut sauver le soldat Hollande et l’illusion qu’il marquera l’histoire. L’histoire, elle, ne retiendra que son casque!

Les français sont las de ce cirque pitoyable, de ce spectacle délirant. Même ceux qui avaient été dressé à haïr Sarkozy en 2012 sont dépités, dégoûtés. La France est la victime de l’archaïsme du socialisme et de ses méthodes d’un autre âge. Les français en ont marre d’être la risée de la terre entière. Ils sont définitivement vaccinés du rêve enchanteur, des lendemains meilleurs et des promesses de changement. L’important pour eux, maintenant, est de tenir bon jusqu’en 2017 pour virer à jamais ces idéologues sectaires qui les ridiculisent, qui les affament et qui ruinent leur pays.

Dans l’intervalle, tous ces français abusés, trompés, manipulés… Vont, dès les prochains scrutins, montrer que ce sont eux, et eux seuls, qui détiennent le pouvoir de faire ou de défaire le «Roi» Hollande. Son Trône va vaciller. Qu’il en tombe! Que sa chute le réveille… Et qu’il entende que les français ne veulent pas d’un inutile remaniement ministériel qui ne donnera toujours pas de majorité pour agir. Les français veulent une dissolution! Il veulent un gouvernement fort qui s’occupera du chômage, du pouvoir d’achat, de la croissance, de la sécurité… Il veulent que Hollande soit un Président pot de fleur jusqu’en 2017! Les français n’attendent plus rien d’autre de lui!

Touche pas à ma Marseillaise!

Dimanche dernier, comme beaucoup, j’ai profité du doux soleil qui est venu nous réchauffer un peu. Invitée chez des amis, autour d’une grande table en extérieur, les odeurs de barbecue ont donné à cette journée un agréable avant-gout d’été un peu avant l’heure.

Voilà qu’arrive le temps du café. Je ne sais pourquoi, la discussion qui n’avait pas emprunté le chemin de la politique, comme ça peut arriver souvent, a pris une tournure étonnante. Je ne saurais dire comment le sujet de notre hymne national s’est invité en cette fin de repas, entre une part de tarte aux fruits et le traditionnel «petit noir».

Une majorité des convives, emmenée par la logorrhée d’un enseignant très remonté par une bonne consommation de vin rosé, semblait acquiescer que la Marseillaise est un chant guerrier et violent. Que certains de ses vers sont indignes, et que nous serions bien avisés d’en changer purement et simplement, ou pour le moins, de faire disparaitre les mots jugés odieux et nauséabonds! Interloquée par les propos tenus, mon sang n’a fait qu’un tour, et, bien seule au début, me voilà partie dans la défense de notre hymne, et dans une explication de texte, puisque visiblement, même un enseignant, n’a pas su en comprendre le sens. Cela est d’autant plus affligeant, que la Loi Fillon, visant à réformer l’éducation et adoptée en mars 2005, rend obligatoire l’apprentissage de La Marseillaise en maternelle et primaire, à l’instar de nombreux pays. Mais comment cet enseignant peut-il apprendre à de jeunes enfants un hymne qu’il haït profondément par une incompréhension, réelle ou simulée, de ses paroles? Combien de jeunes esprits trompés, inconsciemment ou volontairement?

Alors, pour tous ces incultes, ignares de leur propre histoire, dont aucun de mes fidèles lecteurs ne fait évidemment partie, il m’a semblé nécessaire de leur prodiguer une petite leçon pour qu’ils se couchent moins bêtes!

Oui! La Marseillaise est un chant guerrier, directement hérité des guerres révolutionnaires. C’est un hymne à la Liberté, au sacrifice, au pays, à la République. La France révolutionnaire lutte pour sa survie et combat les armées de la Première Coalition, soutenues par l’armée des émigrés voulant restaurer l’Ancien Régime. Dans la nuit du 25 au 26 avril 1792, Rouget de Lisle, capitaine du Génie en poste à Strasbourg, compose le « Chant de guerre pour l’armée du Rhin », pour encourager les troupes. Alors que les fédérés marseillais, qui l’ont adopté comme chant de marche, entrent triomphalement aux Tuileries le 30 juillet 1792 en le chantant, la foule parisienne, séduite, s’en empare et le rebaptise spontanément en «La Marseillaise».

Aujourd’hui, certains, déployant un tragi-comique émoi larmoyant, critiquent vertement les paroles de la Marseillaise, et notamment le vers Qu’un sang impur abreuve nos sillons. L’idée, développée selon eux, est que la référence au sang impur pour désigner le sang de l’ennemi venu de l’étranger, a une connotation sauvage et raciste insupportable.

Il ne s’agit ni plus ni moins que d’une imposture! Une manipulation idéologique! Une tromperie!

En réalité, le fameux sang impur, désigne le sang du peuple de France. En opposition au sang pur ou bleu de la noblesse, venue en renfort de l’étranger, contre laquelle il se bat pour sauver la Révolution et la France. Rien donc de raciste ou de sauvage! Les vaillants révolutionnaires, paysans pour la plupart, se donnaient du baume au cœur, dans un chant qui exhorte au sacrifice de soi, pour défendre leur terre et leur liberté sur des champs de batailles labourés ou creusés de tranchées, les sillons. C’est bien le sang des révolutionnaires qui abreuve la terre de France, dans un sacrifice ultime, qu’il me semble totalement inconvenant de de dévoyer!

Même Victor Hugo, le confirme indirectement dans son célèbre roman Les Misérables, quand le personnage Gavroche interprète «En avant les hommes! Qu’un sang impur inonde les sillons! Je donne mes jours pour la patrie, je ne reverrai plus ma concubine… Mais c’est égal, vive la joie! … J’en ai assez du despotisme».

Mais peu importe à nos nouveaux philosophes des «forces de progrès», et aux «chances pour la France»… Véhiculer sciemment une contre vérité donne de l’eau à leur moulin, alimente le fonds de commerce de leur idéologie! Déjà, Jaurès, publiait en 1903 dans La Petite République Socialiste, une charge contre le sang impur de la Marseillaise, lui préférant les paroles de l’Internationale, dont il faisait une promotion immodérée! Et pour nourrir la désinformation, toutes les références au sang impur, maniées par les orateurs lors de la Convention Nationale sont exhumées, comparant sans scrupule, dans un amalgame douteux, la parole politique et ses excès avec la pureté du sacrifice ultime de notre hymne!

Les jeunes footeux, tôt sortis du monde scolaire pour taper le cuir, sont instrumentalisés et font honneur à leur QI de poule en refusant de chanter l’Hymne National. Des intellectuels autoproclamés proposent régulièrement de modifier la Marseillaise, autant dire sans détour qu’ils proposent simplement de réécrire l’histoire!!! Le monde des arts et de la culture fait régulièrement une sortie sur le sujet, comme le petit comique qui ne sort jamais la main de sa poche, et son mépris affiché pour la France. Les instituteurs et les profs dédaignent la Loi et n’enseignent pas ce qu’ils jugent barbare au nom du dogme soixante-huitard qui a bercé leur jeunesse, ou qui enchante le rêve des plus jeunes! Même Boutin, en perpétuel mal d’audience, s’y est mise en 2007 au prétexte de rendre le chant «moins sanguinaire et moins révolutionnaire»!? Elle est un peu l’OVNI de cet aréopage de négationnistes mondains et militants. Rappelons-nous que récemment, elle prenait pour argent comptant, les propos du site parodique «Le Garofi»… Nous dirons donc qu’elle est bien «gentille», la Christine.

A part cette dernière, quel est leur point commun à tous? L’ignorance? Pour ma part, je penche plus pour un activisme acharné, drapé d’une asepsie totalitaire, qui œuvre sans relâche à détricoter les valeurs de la France. Ainsi, pour eux, avoir le sentiment patriotique, c’est être «facho»! Être fiers du drapeau, c’est être passéiste! Défendre la famille, c’est être «réac»! Être catholique, c’est être intégriste! L’instruction civique, c’est le la morale de bigot! Chanter la Marseillaise, c’est être sauvage et raciste!

C’est assez! Si je pardonne volontiers à l’inculte, le poison des perfides comploteurs me révulse. Face à cette gangrène idéologue, qui déconstruit sournoisement notre modèle sociétal, qui va faire entrer un déserteur au Panthéon, j’espère que nous serons nombreux le jour où il faudra défendre notre patrimoine historique et culturel! A nous montrer dignes et fiers de ceux qui ont sacrifié leurs vies en abreuvant la terre de France de leur sang impur! A honorer ce peuple de France, nos ancêtres de souche, qui ont bâti la République! Nos racines ont baigné dans ce sang impur des patriotes français pour notre liberté d’aujourd’hui!

Touche pas à ma Marseillaise!!!