Mort à la fête du travail!

Dans certains pays, comme la France, elle se confond avec la journée internationale des travailleurs, fête internationale instaurée à l’origine comme journée annuelle de grève pour revendiquer la journée de huit heures, qui est devenue au XXe siècle une journée de célébration des combats des travailleurs. Elle est célébrée le 1er mai dans de nombreux pays du monde et est l’occasion d’importantes manifestations du mouvement ouvrier et du syndicalisme.

On voit bien la désuétude de la chose! Résurgence symbolique et persistante des idéologies collectivistes qui ont pourtant ruiné tous les pays où elles ont eu le malheur de sévir. A ce titre, ce jour ne devrait pas être une fête, mais une journée de deuil, en mémoire des dizaines de millions de victimes des dogmes communistes, trotskistes, stalinistes, léninistes et j’en passe!

La populace qui a pourtant l’émoi facile pour tout et n’importe quoi, semble insensible à la misère et aux souffrances infligées par ces régimes criminels?! Gageons que pour tout ce troupeau, au mieux ignorant de l’histoire, au pire négationniste, ce jour n’est qu’un jour férié parmi tant d’autres qui permet une grasse matinée. En revanche, pour tous les crétins qui vont grossir les rangs des défilés syndicaux, il n’y a pas d’excuse! C’est un fait qu’ils célèbrent ce qu’il faudrait logiquement appeler un crime contre l’humanité!

Comme l’histoire n’intéresse visiblement personne, comment voulez-vous que des enseignements soient tirés!? C’est sans doute ce port collectif altier des œillères qui autorise la présence de plusieurs candidats d’extrême gauche au premier tour de l’élection présidentielle.
Mais revenons à aujourd’hui. Personne n’est gêné de regarder les nantis de la fonction publique et du syndicalisme a la française fêter ce travail qui manque cruellement à tant de nos concitoyens. D’autant que ce syndicalisme borné a été et est l’acteur de nombreuses fermetures d’entreprises ou de plans sociaux catastrophiques!

Il n’y a pas si longtemps que ça, la retraite à 60 ans et les 35 heures ont aussi largement contribué à tuer l’emploi en France. Réformes portées par un socialisme amateur par pur calcul électoraliste, et par les syndicats, en sempiternel combat de classes! Comme si notre économie avait besoin de ce cirque d’un autre âge! Les conséquences dramatiques qui en découlent sont pourtant connues de tous… Chaque mois, le niveau de chômage en France bat le sinistre record établi le mois précédent! Selon les experts, les vrais, la chose n’est pas prêté de s’arrêter… Pour l’instant l’actualité leur donne raison.

Alors dans ce contexte, n’est il pas inconvenant et déplacé de glorifier l’échec patenté d’un courant de pensée politique en fêtant un travail devenu si inaccessible pour les français?

Cette année encore, il y aura plus de cloches dans les rues que sur les brins de muguet!


  

Publicités